950true dots bottomright 484true false 800none
  • 6000 fade false 60 bottom 30
    Slide1
  • 6000 fade false 60 bottom 30
    Slide2
  • 6000 fade false 60 bottom 30
    Slide3
  • 6000 fade false 60 bottom 30
    Slide4
Randonnee Quad pere et fils wk du 3 et 4 août 2013


DCIM100GOPRO

Eh bien voilà toute l’histoire. Nous souhaitions mon fils et moi nous faire un petit plaisir.

Quand j’avais moins d’années au compteur, j’ai pas mal roulé en moto, pour l’essentiel sur les chemins de France, d’Europe du sud et du nord de l’Afrique. J’avais donc une toute petite notion de ce que serait une virée quad qui laisse des souvenirs. Je redoutais de tomber sur une organisation qui nous trimballe sur des chemins sans intérêt, à nous faire bouffer de l’asphalte au delà du tolérable, et à nous mêler à une troupe de quadistes d’expériences variables, tiens pourquoi pas quelques novices. J’avais la vision des petits canards qui suivent la maman canard comme on peut voir les photos sur certains sites internet. La fête aurait été gâchée. Tout le monde est d’accord jusque là ?
Pour résumer : il s’agissait de s’amuser, surtout de ne pas s’ennuyer, faire une rando à la découverte d’une région par ses chemins et en prendre plein les yeux, et le tout sans se blesser.
C’est à quelque chose près le « cahier des charges » que j’ai donné à Sébastien de Gévaudan Evasion. Pas facile à débusquer le bougre mais une fois fait, après un ou deux coups de fil, j’ai senti la bonne personne et qu’on tenait le bon bout. Ah ! il a bien essayé de nous associer pour les deux jours de ballade à deux autres randonneurs pour des raisons d’économie d’échelle et de fatigue, pauvre Sébastien, mais j’ai tenu bon. La finalité, il a fait son prix, quoi de plus normal, et banco pour 2 jours de rando en très petit comité.
La rando en elle-même sur 2 jours début août 2013, 2 x 150 km à la louche :
Le Sébastien il n’amuse pas le terrain, du chemin technique, du roulant où on peut envoyer du gaz pour la glisse et de la poussière (c’est l’été), passage de gros ruisseaux, des cailloux, des petites chapelles au détour des sentiers, un patrimoine bâti exceptionnel pour le plaisir des yeux et des paysages et quels paysages, des bœufs de l’Aubrac, des grimpettes ardues, de bonnes bouffes ensemble, des machines en bon état, un garçon à l’écoute, pas inquiet, son souci est de faire plaisir, c’est flagrant.
Bref, on a passé 2 jours extras et sans hésitation nous recommandons une virée avec ce gaillard parfaitement à l’aise dans sa région, la Lozère et l’Aubrac.
Fred

Randonnée avec Fred et Clem from sebastien beaufils on Vimeo.


Retour vers le blog

Les commentaires sont fermés.